[La détention de Julien Coupat, a estimé, vendredi 19 décembre, le juge des libertés et de la détention, n'est pas "indispensable à la manifestation de la vérité".] (Ah, bon ?)

[Mais le parquet a aussitôt fait appel de cette décision avec un référé détention suspensif.] (Traduction, puni de sortie !)

["Cela décrédibilise cette grandiloquente affaire et les incriminations de terrorisme, s'est réjouie Irène Terrel, l'avocate de Julien Coupat. Aujourd'hui, le parquet bloque, et c'est inadmissible. Dans des conditions sereines, Julien Coupat serait libéré."]

Ben oui, ça c'est sûr, mais à la veille de Noël l'État ne lâche pas le morceau. Ridicule d'accord, mais n'allons pas faire croire aux Français que la justice à Sarko relâche de dangereux terroristes ! Vous savez, ces jeunes qui tiennent "une petite épicerie tapie dans l'ombre" (voir l'émission de Mermet sur Là-bas.org) !

Enfin bref, j'avais déjà passé ce clip sur l'Aveyron il y a quelques mois mais il a été remis en ligne par le comité de soutien des jeunes de Tarnac... Alors tous en chœur avec le groupe 4P : J'aime le melsat et la poitrine farcie, Aveyron mon pays. Moi j'aime le tripou et le flambadou, tout ça me rend fou.