la_passion

Enfant, je lisais Péguy sans bien comprendre, fasciné par la musique de ce verbe répété, toujours changeant, toujours cheminant, plus particulièrement émerveillé par de longs poèmes sur la Passion, qui devaient laisser définitivement au fond de moi un goût d'enfance, quelque chose d'obscure et d'obsédant.

 Plus tard, devenu comédien, l'ancien écolier toujours rebelle voulut retrouver ces textes confusément gravés dans sa mémoire : et ce fut ce beau passage sur la Passion dans "Le mystère de la charité de Jeanne d'Arc", mais aussi, lui faisant écho, cet hymne à la nuit retrouvé dans "Le porche de la deuxième vertu". Je les ai relus à la lumière de ma vie d'homme, mais en tentant de conserver ce que ma simplicité d'enfant en avait pressenti : je pouvais dès lors toucher du doigt cet oratorio sur l'amour maternel, et ce que cela implique parfois de douleur, voir de malheur.

Il était question de Dieu, de Jésus, de la Vierge.

Il était aussi question, pour ceux qui croyaient en Dieu comme pour ceux qui n'y croyaient pas, d'une histoire d'homme, et de celle d'une mère qui pleure son garçon, son enfant, ce condamné du jour par la frénésie du peuple, pour une fois en accord avec son gouvernement.

Il était enfin question d'une simple histoire d'enfance, de larmes et de douceur, d'une empoignade où la fureur cède au mystère.

Ce cri, parce qu'il pouvait être aussi mon cri, je me devais de le mettre en scène, d'en faire ce spectacle, "La Passion", qui a été joué ici et là de 1985 à 1990. Et aujourd'hui pour finir un parcours de théâtreux, il me vient de le reprendre sous la forme d'un disque, de tenter la gravure d'une modeste trace de mes émotions, et d'oser, avec une fière humilité, pousser une dernière fois ce cri contemporain que Péguy nous laisse en partage.    

 Jean-Paul Billecocq*

la_passion_2

 Un extrait à écouter ci-dessous :

La passion

 

Le CD "La Passion" 15€, contacter l'auteur : jp.billecocq@sfr.fr

 

* Jean-Paul Billecocq est comédien et metteur en scène, il crée en 1978 la compagnie professionnelle "Le Théâtre du Bocage" et son premier spectacle "Antigone" de Sophocle. Il dirige cette compagnie pendant 12 ans et partage les mises en scène avec Gérard Vernay. Il travaille ensuite comme comédien avec diverses compagnies. Parallèlement, il crée et dirige un ensemble vocal "Petrae Canticum" spécialisé dans la polyphonie sacrée du Moyen Age à nos jours.

En 1985, il crée "La Passion", œuvre en soliste composée à partir d'extraits du "Mystère de la charité de Jeanne d'Arc". Cette mise en scène fera le tour de France jusqu'en 1990, tenant la scène pendant trois mois à Paris.

Lettre de Michel Péguy (petit-fils de Charles) adressée à Jean-Paul Billecocq à l'occasion de la sortie du CD "La Passion" (cliquez pour agrandir)

michel_p_guy