09 novembre 2011

Avis de sécession sociale

Historien, économiste, professeur à l'école d'économie de Paris, Thomas Piketty travaille sur les questions de répartition de revenus, des inégalités et de la fiscalité. Il est l'auteur des « Hauts revenus en France au XXe siècle » et coauteur de « Pour une révolution fiscale ». « J'essaie de comprendre ce qui a vraiment changé dans la structure des classes sociales – et ce n'est pas un gros mot, « classes sociales » – depuis le XIXesiècle, qui est un peu le point de départ du capitalisme industriel et... [Lire la suite]
Posté par Le guetteur à 15:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 octobre 2011

Tomas Tranströmer

Psychologue de formation, il suggère que l'examen poétique de la nature permet de plonger dans les profondeurs de l'identité humaine et de sa dimension spirituelle."L'existence d'un être humain ne finit pas là où ses doigts se terminent", a déclaré un critique suédois au sujet des poèmes de Tranströmer, décrits comme "des prières laïques".La renommée de Tranströmer dans le monde anglophone doit beaucoup à son amitié avec le poète américain Robert Bly, qui a traduit en anglais une bonne partie de son oeuvre. Celle-ci a été traduite... [Lire la suite]
Posté par Le guetteur à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 octobre 2011

Cohésion

Voyez cet arbre gris. Le ciel a pénétré par ses fibres jusque dans le sol - il ne reste qu'un nuage ridé quand la terre a fini de boire. L'espace dérobé se tord dans les tresses des racines, s'entortille en verdure. - De courts instants de liberté viennent éclore dans nos corps, tourbillonnent dans le sang des Parques et plus loin encore. Tomas Tranströmer, Baltiques, Traduit du suédois par Jacques Outin, Poésie / Gallimard (Merci à Natha pour le tableau, voir ici : Miroir pour l'arbre)
Posté par Le guetteur à 18:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 octobre 2011

Traces

A deux heures du matin : clair de lune. Le train s’est arrêté au milieu de la plaine. Au loin, les points de lumière d’une ville qui scintillent froidement aux confins du regard. C’est comme quand un homme va si loin dans le rêve qu’il n’arrive à se souvenir qu’il y a demeuré lorsqu’il retourne dans sa chambre. Et comme quand quelqu’un va si loin dans la maladie que l’essence des jours se mue en étincelles, essaim insignifiant et froid aux confins du regard. Le train est parfaitement immobile. Deux heures : un clair de lune... [Lire la suite]
Posté par Le guetteur à 18:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 octobre 2011

Messages inspirés

Il y a dix ans environ, le rédacteur d'une anthologie poétique était parvenu à m'extorquer la définition suivante : « Mes poèmes sont des lieux de rencontre. Ils cherchent à établir une liaison soudaine entre les éléments du réel que le langage et les façons de voir plus conventionnels ont pour habitude de tenir éloignés. Les petits et les grands détails d'un paysage s'y retrouvent, des cultures et des individus distincts y affluent en une œuvre d'art, la nature y va à la rencontre du monde industriel, etc. Et ce qui... [Lire la suite]
Posté par Le guetteur à 15:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 octobre 2011

We are the 99 %

« Nous sommes de toutes les races, tous les sexes, toutes les croyances. Nous sommes la majorité. Nous sommes les 99 %. Et nous ne voulons plus être silencieux. » "Ça monte", lit-on sur la pancarte. Et c'est vrai : "place de la Liberté", comme ils nomment le square qu'ils squattent à deux pas de la Bourse new-yorkaise, les "indignés" américains du mouvement Occupons Wall Street étaient environ 1 500, dimanche 2 octobre, soit trois fois plus que les jours précédents. Beaucoup grâce au maire, Michael Blommberg, qui avait... [Lire la suite]
Posté par Le guetteur à 18:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 août 2011

I've got no money for falafel

Deux cent mille manifestants à Tel Aviv, plus de 300 000 dans l'ensemble d'Israël sur une population de sept millions d'habitants : samedi soir, le « Printemps israélien » a pris une ampleur sans précédent dans l'histoire du pays, trois semaines après le début d'un mouvement spontané de protestations contre la vie chère à l'allure de vaste happening social et culturel. Le mouvement a démarré lorsque des jeunes Israéliens ont installé leur tente sur le Boulevard Rothschild, une grande artère de Tel Aviv, pour... [Lire la suite]
Posté par Le guetteur à 11:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 août 2011

Fabrication continue des cabanes

« Il s’agit d’un texte d’ « investigation » poétique en prose, à la croisée de deux axes, un axe circonstanciel (l’arrestation en 2008 de cinq jeunes gens dans le village de Tarnac en Corrèze, et leur inculpation pour actes qualifiés de « terroristes ») et un axe personnel (le village de Tarnac est le village où se trouve enracinée ma famille, autour d’un patriarche qui vivait dans le souci de suivre l’exemple de François et de la spiritualité franciscaine). Il s’agit dans ce livre, d’écouter la façon... [Lire la suite]
Posté par Le guetteur à 18:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 juillet 2011

Prisons, de Nantes ou bien d'ailleurs

La Chancellerie n'a visiblement pas apprécié l'initiative du procureur de Dunkerque, Philippe Muller, et lui a demandé de revenirsur sa directive. Dans une note classée "urgent" et datée du 25 juillet, M. Muller a en effet ordonné le 25 juillet "à l'ensemble des services enquêteurs de Dunkerque et d'Hazebrouck" de "suspendre l'exécution des écrous jusqu'au 5 septembre 2011". La cause ? Les prisons qui sont sous le ressort de la cour d'appel sont pleines et ne peuvent plus accueillir de détenus. Le "stock" de prisonniers, comme on dit... [Lire la suite]
Posté par Le guetteur à 17:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 juillet 2011

Décramotie

« Représentativité démocratique » sur Les-Crises.fr, blog d'Olivier Berruyer. --------------------------- Y'en a qui naissent moins bons qu'les autres mais c'est normal On est pas tous apparus dans l'même salon Tous les lépreux les p'tits nimbus et les couillons Et les élus de la nation du capital Faut circuler y'a rien à voir faites-nous confiance On s'y connaît on vous promet des vies heureuses Démocratie décramotie des plus frileuses C'est nous les rois du bataillon de la finance Alors votez pour nos partis et sans... [Lire la suite]
Posté par Le guetteur à 10:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]